L’histoire du CBD

Le CBD désigne le cannabidiol, cette molécule issue de la plante de cannabis, retrouvée dans les feuilles et les tiges du chanvre. Riche en fibres, en protéines et en minéraux, le cannabidiol possède de multiples atouts. En raison de ses vertus thérapeutiques, il est exploité dans le domaine de la médecine pour traiter des maladies résistantes aux autres thérapies. Depuis des millénaires, cette plante est exploitée par l’Homme pour profiter de ses vertus thérapeutiques. Autrefois, le chanvre s’utilisait également pour la confection de tissus. Pour mieux comprendre cette plante assez particulière, il implique de s’intéresser à l’histoire du CBD.

Le chanvre, l’une des plantes les plus anciennes cultivées par l’Homme

Même si l’usage du chanvre est largement controversé de nos jours, il reste l’une des plantes les plus anciennes cultivées par l’Homme. Sa culture remonte à des milliers d’années, bien que les archéologues ne s’accordent pas sur la date exacte. Les uns disent que le chanvre est cultivé depuis – 10.000 avant notre ère, tandis que d’autres affirment qu’il est plus récent à moins 4000 avant J.-C. Malgré les idées divergentes, une chose est sûre : la Chine est à l’origine de la domestication du chanvre. Exploité sous sa forme Cannabis Sativa, cette plante fut cultivée dès l’époque néolithique pour ses vertus médicinales. On l’utilise essentiellement comme fibres textiles. Depuis plusieurs millénaires, le chanvre s’utilise aussi bien pour la confection de tissus que pour ses effets thérapeutiques.

La découverte des cannabinoïdes qui composent le CBD

Au fil des siècles, l’utilisation de cette plante a perduré. Avant que les chercheurs ne se penchent sur sa composition, la définition des composants comme le CBD a été longtemps méconnus. Il a fallu attendre au début du XXème siècle la découverte de deux principes actifs : le THC et le CBD. Il s’agit notamment des cannabinoïdes, soit les molécules présentes au sein du Cannabaceae ayant généré le plus de recherche. Suite à ces recherches, les scientifiques ont pu établir les autres cannabinoides qui constituent la plante. Le CBD en particulier a été extrait de la plante du chanvre pour la première fois en 1940. Une découverte réalisée par un groupe de chercheurs à l’université de l’Illinois. Ils étaient les premiers à isoler la molécule. Alors qu’ils qualifiaient le composé de toxique à cette époque, c’est seulement vers les années 60 que des études ont été menées sur cet actif. Les travaux ont ainsi permis de démontrer les bienfaits de la molécule sur certaines pathologies. Les années qui suivent, le CBD a fait l’objet de nombreux essais cliniques, en mettant en avant les effets du cannabidiol sur la santé.

Les débuts du cannabis thérapeutique

Dans certains Etats de l’Amérique, en Alaska, Oregon et Washington, le cannabis a été légalisé (THC et CBD). La légalisation a permis de retrouver les médicaments comme le Sativex sur le marché. Rappelons que celui-ci contient le même dosage de THC et CBD. Grâce à l’association de ces molécules, on a pu décupler les effets thérapeutiques chez le patient, sans pour autant créer de dépendance. Il est à savoir que ce médicament est indiqué dans le traitement de douleur neuropathiques. Il a fallu attendre en 2015 pour que le Sativex dispose d’une autorisation sur le marché. Par contre, il n’a pas encore été commercialisé, car les acteurs du marché n’arrivent pas à se mettre d’accord sur son prix. Dans certains pays comme le Canada, le cannabis est complètement autorisé. Pour l’heure en France et en Europe, la législation est différente d’un pays à un autre et encore en évolution. Tout savoir sur la législation du CBD en France.