You are currently viewing CBD et grossesse : est-il possible de consommer du CBD en étant enceinte ?

En tant que substance issue des plants de chanvre, le CBD est un cannabinoïde qui possède des vertus thérapeutiques grâce à ses effets sur l’organisme. À la différence du THC, soit le composant psychotrope du cannabis, le cannabidiol ne procure pas cet effet hight. De ce fait, le CBD se présente comme un remède naturel que l’on peut consommer, sans risque de nuire à l’organisme. En outre, même certaines femmes enceintes se procurent du CBD pour calmer les nausées, les douleurs ou encore le mal de dos. Mais le CBD est-il réellement sans risque en étant enceinte ou durant l’allaitement ?

Le recul sur le CBD est encore faible

En dépit des avis positifs des médecins sur l’usage du CBD durant la grossesse, il convient de prendre du recul. En fait, cette substance n’a été étudiée dans les laboratoires que depuis quelques années. Pour cause, les différentes situations d’utilisation et les antécédents pathologiques ne sont pas forcément propices à la prise de CBD. Si les uns proscrivent tout simplement sa consommation, les autres avancent que le risque est faible. 

Quoi qu’il en soit, le recul sur le long terme est faible, tout comme les différents résultats observés. Il est donc inutile de recourir au CBD aux moindres douleurs occasionnées par l’état de grossesse. En revanche, les effets sur le long terme sont peu répertoriés, mais le risque de développer un scénario dangereux n’est pas à exclure.

Le CBD à fumer, strictement interdit !

Vapoter ou fumer est tout simplement, un acte qu’une future maman ne doit pas réaliser. Tout comme la consommation du tabac, ce mode de vie provoque différentes pathologies chez le nouveau-né, à savoir :

  • La naissance prématurée ;
  • L’augmentation du risque de mort subite du nourrisson ;
  • Les allergies ;
  • Les asthmes ;
  • L’augmentation d’une malformation des bronches et des poumons.

Il est à savoir que ces risques ne sont pas directement liés au CBD, mais à l’action de fumer. Par ailleurs, le tabagisme passif est déjà responsable de ces facteurs de risques.

Le CBD favorise le développement du fœtus

Bien que le CBD ne soit pas tout à fait recommandé en cas de grossesse et d’allaitement, il est avéré qu’il aide le développement du fœtus, et ce, depuis sa création. Grâce à l’interaction du CBD avec le système endocannabinoïde, il joue un rôle extrêmement important pour le bon développement de l’embryon, à travers les récepteurs CB1 et CB2. Ces derniers sur les différents processus de développement physiologiques du système nerveux et cérébral.

En consommant une huile au CBD pendant la grossesse, la substance ne sera pas présente dans le lait maternel lorsque le nouveau-né va se nourrir. Tout compte fait, il vaut mieux rester prudent quant à l’usage de CBD en étant enceinte, même si ses bienfaits sur l’embryon sont avérés.